Olivier Web Garden

Tout faire avec linux...

Accueil > Atelier > Krita du level 0 vers l’infini et au delà... > Krita du level 0 vers l’infini et au delà...

Krita du level 0 vers l’infini et au delà...

dimanche 1er juillet 2018, par Olivier K.

Gimp est l’application graphique la plus connue du monde libre. Krita, l’application de peinture digitale de KDE est beaucoup moins connue. Pourtant, cette application m’a séduite au point que j’ai eu envie d’apprendre à l’utiliser.
Le problème de l’application Krita est qu’elle semble hors d’atteinte pour un néophyte comme moi. Je n’ai jamais travaillé avec Photoshop et mon expérience Gimp se limite à changer la taille d’une image ou ajouter un texte...

La difficulté première avec Krita est son extraordinaire richesse. Si, comme moi, vous ne sortez pas d’une école de graphistes alors vous n’avez jamais travaillé sur une telle application et vous ne savez pas par quel bout commencer.

la difficulté d’apprentissage est double : apprendre à dessiner de manière digitale et maîtriser une application inconnue. Je ne parle même pas de la tablette graphique qu’il va falloir également dompter... Sans parler de la comparaison que l’on fait en allant voir les œuvres des professionnels.

Voilà l’ensemble des raisons qui font que je renonce, repousse, depuis 4 ans à utiliser cette application. L’ennui est qu’aujourd’hui, j’ai tellement de projets graphiques dans ma tête que je me suis finalement résolu à sauter le pas.

Je dessine depuis 2012 sur du papier au crayon graphite ou au pastel.

J’ai envie de prolonger l’aventure au numérique.

Petite séance d’introspection avant de passer à l’installation

Évacuer la pression :

  • commencer par faire des choses simples, avec peu d’outils avant de tenter des choses plus complexes.
  • terminer tout travail commencé : même si on est pas satisfait du résultat à un moment il faut dire stop.
  • ne pas comparer ce que je fais à ce que font les pros comme David Revoy.

Persévérer pour progresser :

  • produire quelque chose très régulièrement (au moins plusieurs séances par semaine),
  • travailler très régulièrement pour progresser
  • dessiner prends du temps quelque soit le support (papier, écran).
  • dans un premier temps copier pour progresser
  • toujours repousser ses limites

S’évaluer de manière à progresser :

  • analyser son travail en fonction de critères objectifs : ce qu’il faudrait améliorer dans l’œuvre produite et non pas en critères subjectifs comme "je suis nul" ou "je n’y arriverai jamais"
  • ne pas détruire les images que l’on considère comme raté : elles seront le témoin de ma progression.

Ces conseils ont été pris dans des ouvrages ou des sites de dessin.

Installation

Sur Ubuntu 18.04, la version installable de Krita est la 4.0.1. La dernière version stable de Krita est la 4.1.0.

On peut installer Krita en téléchargeant une appimage. C’est très simple mais cela implique des mises à jour manuelle pour les prochaines versions stables de l’application.

Il y a une alternative : installer le ppa de Krita.

https://launchpad.net/~kritalime/+a...

Cela permet d’avoir la dernière version stable, traduite grâce au paquet kitra-l10n et mise à jour comme n’importe quel autre application Ubuntu avec apt.

Lancement de Krita

L’interface suivante s’affiche :

il n’y a plus qu’à... :)


Voir en ligne : site officiel Krita