Olivier Web Garden

Tout faire avec linux...

Accueil > Atelier > PC Gamer 90 > PC Gamer 90

PC Gamer 90

dimanche 22 septembre 2019, par Olivier K.

Que faire d’un PC suffisamment vieux (2008) et d’une caisse de jeux des années 90 ? Et bien, on peut, par exemple, faire un PC Gamer pour jouer à ces vieux jeux retrouvés au fond du grenier. Pas un émulateur pour jeux de console. Je parle bien de jeux sous PC que l’on achetait à l’époque.

Transformation en PC gamer

Le principe est simple, il suffit d’une version de linux assez légère pour ne pas impacter les performance du PC : aussi, j’ai choisi lubuntu.

Ensuite, j’ai installé les applications nécessaires pour faire tourner les jeux pc de cette époque :

  • Scummvm
  • wine
  • dosbox

Le PC

C’est l’Unité Centrale d’un ancien PC Windows Vista : il contient une puce Intel Core Duo 3.0 GHz et 4 Go de ram.
J’ai ajouté un lecteur de DVD récupéré sur un autre PC car le natif était vraiment trop bruyant. Le lecteur de cdrom est important, ce n’est pas juste un média pour installer un jeu, il est souvent utilisé pour jouer (peut-être que je trouverai une astuce pour finalement me passer de ce celui-ci.)

Ce PC n’est pas destiné à jouer des titres récents, donc je n’installerai pas Steam.

Installation de lubuntu

Cela s’est fait à l’aide du lecteur de cdrom et d’un dvd gravé avec K3B, quitte à faire rétro autant aller jusqu’au bout.

Version installée : 19.04 avec LXQT et Openbox.

Attention à la localisation, la VF nécessite quelques efforts pour apparaître partout.

Logiciels installés

Scummvm

C’est une machine virtuelle qui tire son nom du moteur de jeux de LucasArts mais elle couvre plusieurs éditeurs. J’ai installé la version présente dans la distribution lubuntu .
Pour en savoir plus, notamment les jeux à installer : https://www.scummvm.org/

Dosbox

J’ai installé la version de la distribution. Il faut configurer Dosbox.
Pour en savoir plus : https://www.dosbox.com/
Sur le site, vous trouverez des liens vers un tutoriel et le manuel d’utilisation.

Wine

J’ai installé la version stable du site officiel https://www.winehq.org/. Pour une installation avec Ubuntu, il faut aller à cette page https://wiki.winehq.org/Ubuntu, et faire exactement ce qui est dit (notamment pour le multiarch).

Logiciels pas encore utilisés

PlayOnLinux

Cela à l’air très bien mais je n’arrive toujours pas à l’utiliser. Je ne comprends pas comment cela fonctionne.

Pour en savoir plus : https://www.playonlinux.com/fr/

DBGL

C’est un frontend pour Dosbox (http://members.quicknet.nl/blankend...).

Il a l’air bien mais j’ai un peu de mal à comprendre comment ça marche, donc je me contente d’explorer Dosbox pour l’instant.

Logo

L’image windows 3.11 utilisée comme logo pour cet atelier a été récupérée sur Wikipedia

Installation de jeux

Comme tout enfant impatient qui se respecte, j’ai commencé par tester l’installation de jeux.

Premier constat : les cdroms de l’époque sont encore fonctionnels malgré leur grand âge (20 ans à 25 ans pour certains).

Certains jeux (notamment destinés à Scummvm) peuvent se copier intégralement sur le disque dur et être lancés sans cdrom : c’est le grand luxe...

D’autres comme Hexplore, s’installe complètement sur le disque dur mais nécessitent le cdrom dans le lecteur pour fonctionner.

Enfin les autres, ne s’installent que partiellement et utilisent le lecteur de cd-rom.

Problèmes rencontrés

J’entrerai plus dans le détail dans un prochain article, mais pour l’install de jeux via Wine ou dosBox, j’ai fini par utiliser systématiquement Wine qui renvoyait à dosbox s’il ne se sentait pas compétent pour prendre en charge un jeu. Je ne sais pas par quel méchanisme il arrive à faire cela, mais cela m’a permis de gagner pas mal de temps.

Pour quelques jeux, des problèmes persistent : ils demandent à s’installer sur Windows 95 et visiblement il ne trouve pas. Je dois trouver la solution pour émuler cela correctement.

D’autres encore, comme Indiana Jones : Fate of Atlantis s’installent mais je n’arrive pas à retrouver à quel endroit sur le disque dur...

Enfin, des jeux modifient la résolution de l’écran.

Encore des mystères à résoudre...

Portfolio