Ubuntu 18.10 sur Acer One S1003 17ER #6

Olivier K., 21 octobre 2018

Après l’expérience Kubuntu 17.10, j’ai migré en Ubuntu 18.04 pour une meilleure expérience utilisateur. N’étant pas satisfait du résultat et ayant beaucoup bricolé les configurations, je voulais refaire une installation complète pour voir ce qui avait de mieux "out of the box". Cette semaine, la version 18.10 d’Ubuntu avec, entre autre, une gestion améliorée de l’énergie est sortie... Ça tombe bien, un des problèmes de l’installation sur l’Acer est lié à des problèmes d’alimentation de certains composants...

Pourquoi installer la version 18.10 d’Ubuntu ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet : cet article reprend complètement toutes les opérations depuis la création de la clé d’installation jusqu’à la mise à jour Ubuntu 18.10. Une partie de cet article, reprends des extraits d’articles précédents de ce site. L’objectif est d’avoir un tout en un.

J’ai réalisé cette réinstallation avec la version 18.04 quelques semaines avant la sortie de la version 18.10. J’avais déjà testé la 18.04 par update de la 17.10 qui posait pas mal de problème. J’ai voulu voir ce qu’apportait l’installation directe avec une 18.04 (mise à jour le 20 octobre 2018 en 18.10).

Comme dit dans le premier article de cette série, ce type d’installation est complexe à réaliser. Si vous ne connaissez vraiment rien à Linux, je vous déconseille de le faire.

17.10

  • Wifi et bluetooth fonctionnent via un dongle ;
  • le wifi décroche au bout de quelques minutes (il faut le relancer) ;
  • la luminosité de l’écran est à fond ;
  • la carte micro-sd n’est pas reconnue ;
  • il faut un hack pour avoir du son
  • Partie photo inopérante ;

18.04

  • Wifi et bluetooth fonctionnent via un dongle ;
  • le wifi est stable ;
  • la luminosité de l’écran est à fond ;
  • la carte micro-sd est reconnue ;
  • il faut un hack pour avoir du son
  • Partie photo inopérante ;

18.10

  • Wifi et bluetooth fonctionne via un dongle ;
  • le wifi est stable ;
  • le bluetooth est reconnu mais ne fonctionne pas ;
  • la luminosité de l’écran se règle sans problème ;
  • la carte micro-sd est reconnue ;
  • le son fonctionne sans hack ;
  • Partie photo inopérante ;

Donc faut-il passer à la version 18.10 ? oui.

Ingrédients

Pour faire la mise en place de la distribution Ubuntu sur un pc hybride, il faut :

  • un Acer One S1003 17 ER ;
  • une clé USB 4 Go (2 Go c’est trop petit) vide formatée en FAT32 ;
  • un GNU/Linux simple à utiliser : Ubuntu 18.04
  • un adaptateur USB - rj45. Cette fois avec un hub USB ce qui permet d’avoir la clé d’installation et internet sur le même port.

Unetbootin

Pour faire une installation simple, il faut créer une clé usb d’installation (amorçable) avec unetbootin.

Si c’est la première fois que vous utilisez Unetbootin, il faut bien lire la page d’accueil du site qui est traduite en plusieurs langues dont le français (d’ailleurs cela s’affiche directement en français). Cela vous permettra de bien l’utiliser.

Dans un terminal, aller dans le répertoire contenant le binaire unetbootin et lancer le en mode super utilisateur (root) : sudo ./unetbootin-linux64-661.bin.

Deux choix s’offre à vous, soit créer directement la clé avec une distribution qui sera téléchargée directement par le logiciel, soit installer une iso récupérée par vos soins directement sur le site officiel de la distribution Ubuntu.

J’ai pris l’option d’installer une version téléchargée par Unetbootin.

Début de la création de la clef

Unetbootion : choix de l’iso

En cours...

Unetbootion : création de la clé d’amorçage

Fin d’installation.

Unetbootin : fin de création de la clef

Quand la clé est créée : la retirer en toute sécurité via l’espace de notification. Puis la rebrancher.

bootia32.efi

Une particularité du Acer utilisé est qu’il a besoin d’un boot UEFI en 32 bits. Le boot uefi de Ubuntu en 64 bits ne sera pas vu par le bios de l’hybride.

Il y a une manière simple de contourner le problème en ajoutant un fichier bootia32.efi dans le répertoire /EFI/BOOT/ de la clé USB.

On peut trouver un fichier tout fait à cette adresse : https://github.com/jfwells/linux-as...

Pour le faire vous même :

$ sudo apt-get install git bison libopts25 libselinux1-dev autogen m4 autoconf help2man libopts25-dev flex libfont-freetype-perl automake autotools-dev libfreetype6-dev texinfo
$ git clone git://git.savannah.gnu.org/grub.git
$ cd grub
$ ./autogen.sh
$ export EFI_ARCH=i386
$ ./configure --with-platform=efi --target=${EFI_ARCH} --program-prefix=""
$ make
$ cd grub-core
$ ../grub-mkimage -d . -o bootia32.efi -O i386-efi -p /boot/grub ntfs hfs appleldr boot cat efi_gop efi_uga elf fat hfsplus iso9660 linux keylayouts memdisk minicmd part_apple ext2 extcmd xfs xnu part_bsd part_gpt search search_fs_file chain btrfs loadbios loadenv lvm minix minix2 reiserfs memrw mmap msdospart scsi loopback normal configfile gzio all_video efi_gop efi_uga gfxterm gettext echo boot chain eval

Copier ce fichier bootia32.efi dans le répertoire /EFI/BOOT/ de la clé USB.

Votre distribution GNU/Linux est prête à être installé. Sans ce fichier bootia32.efi , votre clé USB serait invisible du BIOS du pc hybride.

Acer One S1003 17ER

TRÈS IMPORTANT : ne jamais séparer la tablette du clavier durant toute l’opération d’installation. Cela m’est arrivé accidentellement durant la première installation de Kubuntu en octobre 2017. C’est rattrapable, il faut refaire toute une l’installation et c’est une grosse galère...

Branchements

Brancher le PC-hybride sous tension sur le port micro-usb de la partie tablette. Sur le port USB du clavier, brancher le câble USB - rj45 et fichez la clé d’installation sur un des ports du hub.

Cable micro-usb avec Hub port rj45

Préparer le bios

Pour accéder au BIOS, taper F2 au démarrage du pc. Dans le bios, retirer le boot sécurisé et modifier l’ordre de boot. Attention, il faut sélectionner USB puis faire monter l’option en haut de la liste avant de sauvegarder.

Ceci étant fait, place à l’installation.

Installer Ubuntu 18.04

Le pc boote sur la clé et là, les périphériques sont bien découverts. L’écran est reconnu d’une manière un peu bizarre : l’orientation par défaut n’est pas optimale même si elle s’appelle paysage.

On laisse l’ensemble se charger.

Les bonnes nouvelles : le clavier fonctionne ainsi que l’écran tactile (du moins pour le clic gauche en appuyant avec le doigt).

Pour faire l’installation de manière optimale sans attraper un torticolis, commencer par utiliser Ubuntu en live. Aller dans les paramètres de l’écran (Périphériques=>Écrans) et choisissez l’orientation Portrait sur la gauche (n’hésitez pas à utiliser les doigts pour valider car la souris se comporte normalement pour l’écran mal orienté en mode paysage).

Quand l’écran est de nouveau dans le bon sens, double cliquer sur l’icône d’installation d’Ubuntu.

Le système d’exploitation s’installe normalement comme sur tous les PC (langue, clavier, horloge, utilisateur ...) Cocher mettre à jour depuis internet pour que l’installation se fasse automatiquement avec les paquets mis à jour.

Au redémarrage, Ubuntu indique quand retirer le média d’installation.

Ensuite, on arrive soit à l’écran de connexion, soit directement sur le bureau si on a choisi la connexion automatique d’un utilisateur.

mise à jour 18.10

Le système doit être à jour en 18.04.

Lancer le logiciel Logiciels et mises à jour.

Logiciels et mises à jour

Aller à l’onglet Mise à jour et coontrôler que la mise à jour du système est paramétré sur chaque nouvelle version.

Lancer le Gestionnaire de mises à jour : la mise à jour du système vers Ubuntu 18.10 se fera proprement.

Récupération des paquets

Maj 18.10

Installation des paquets

Maj 18.10 : installation paquets

Après le nettoyage de fin d’installation et le redémarrage de la machine, l’Acer est désormais sous le règne de la Seiche Cosmique...

Ubuntu desktop 18.10

Premier truc réalisé : et si on diminuait la luminosité...

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.